Lecture 7 min.

Le courtier d’assurances ou courtier en assurances est un commerçant. Il fait l’intermédiaire entre son client et une compagnie d’assurance. Il va s’assurer, pour le compte de son client, de lui proposer les contrats adaptés à ses besoins, avec les meilleurs conditions tarifaires en faisant jouer la concurrence entre les différents assureurs.

Par nature, le courtier en assurance agit en indépendant et peut monter son entreprise de courtage. Il devra donc créer une structure juridique adaptée pour démarrer son activité. En outre, la profession d’intermédiaire en assurance (courtier en assurance) étant réglementée, les courtiers seront soumis à certaines obligations légales notamment déclaratives.

Devenir courtier en assurance – Tout ce qu’il faut savoir pour réussir !

Au centre de la relation client, le courtier en assurance est celui qui connaît le mieux l’assuré et ses besoins. Son rôle consiste principalement à lui trouver le meilleur produit, auprès des assureurs. Le marché du courtage d’assurance se portant bien, le métier suscite des vocations. Au 31 décembre 2018, l’ORIAS (Organisme pour le Registre unique des Intermédiaires en assurance, banque et finance) comptait 23 470 professionnels exerçant comme courtier d’assurance ou de réassurance dans toute la France. Soit une augmentation de 2 % par rapport à l’année précédente.

Quelles sont les qualités pour devenir courtier en assurance ?

La qualité première d’un courtier d’assurances est d’avoir un bon relationnel. Il faut se créer un réseau de clients et de fournisseurs que le courtier en assurance doit ensuite fidéliser. De plus, il devra continuellement négocier avec les compagnies d’assurances et convaincre ses clients. Etre un bon commercial est donc un avantage dans l’exercice de cette profession.
Le courtier d’assurances travail le plus souvent en autonomie. Il est indispensable de se rendre disponible pour ses clients qui peuvent exprimer un besoin d’assurance à n’importe quel moment.

Devenir Courtier en assurance : formation nécessaire

Concernant leur capacité professionnelle, les courtiers d’assurance (IAS) ont été regroupés en niveaux, ces niveaux déterminant les exigences qui leur sont applicables en matière de formation et de capacité professionnelle.

Pour travailler en tant que courtier en assurance, il faut avoir obtenu une formation de type master ou une expérience professionnelle (voir tableau ci-dessous). Une autre possibilité existe, il faut suivre une formation de 150 heures minimum auprès d’un organisme de formation.

Détermination du niveau de capacité professionnelle des IAS :

Niveau de formation minimum exigéException : Activité d’IAS à titre accessoire et distribution de contrat d’assurance (ne comportant pas de garanties de RC) en complément de la vente d’un bien ou service
Courtier en assuranceNiv. 1 – IAS
Niv. 1 – IAS
Agent général d’assuranceNiv. 1 – IAS
Niv. 1 – IAS
Etablissement de crédit (quelle que soit la catégorie d’inscription)Niv. 1 – IAS
Niv. 1 – IAS
Mandataire d’assuranceNiv. 2 – IAS
Niv. 3 – IAS
Mandataire d’intermédiaire d’assuranceNiv. 2 – IASNiv. 3 – IAS

De cette première classification en niveaux découlent les obligations de formation auxquelles les IAS doivent satisfaire, et ce de façon différente :

  • Soit :
    • Une formation spécifique
    • L’expérience professionnelle
    • Des diplômes

Plusieurs formations sont disponibles chez Babylon.fr. Il n’est pas nécessaire d’être titulaire d’un bac par exemple. Plusieurs formations sont accessibles sans pré-requis spécifiques (en savoir plus).

Exigences de capacité professionnelle pour les IAS

Niveau 1 – IASNiveau 2 – IASNiveau 3 – IAS
Formation spécifiqueStage de 150 heures minimum au sein d’une entreprise d’assurance, d’un organisme de formation, d’un intermédiaireidem niv1.Formation d’une durée raisonnable adaptée aux produits et contrats présentés
Expérience professionnelle sur des fonctions de production ou de gestion de contrats d’assurance ou de capitalisation2 ans comme cadre
ou
4 ans comme salarié ou non salarié
1 an comme cadre
ou
2 ans comme salarié ou non salarié
6 mois comme salarié ou non salarié
Diplômes, Titres ou certificatsMaster Licence inscrit au RNCP – Banque, Assurances finances, Immobilier (313)
CQP inscrit au RNCP– Banque, Assurances finances, Immobilier (313)
Idem niveau 1Idem niveau 2

Bon à savoir

Tous les diplômes ne sont pas éligibles, il est conseillé de se renseigner au préalable auprès de l’ORIAS.

Comment est rémunéré un courtier en assurance ?

Le courtier en assurance et réassurance tire ses revenus des commissions sur les contrats signés auprès des compagnies. Dans la pratique, il s’agit bien souvent d’un pourcentage sur les primes d’assurance.

Néanmoins, il peut aussi percevoir une rémunération d’intermédiation en assurance. Dans ce contexte, son activité est donc considérée comme une prestation de service. Lorsqu’il est salarié, le courtier en assurance touche une part de rémunération fixe et une autre variable.

Devenir courtier en assurance est possible comme reconversion professionnelle par exemple. La profession offre de réelles opportunités financières et d’évolution de carrière.

Un métier en pleine évolution avec le numérique

En résumé, le métier de courtier en assurances est en pleine mutation. Les outils numériques occupent de nos jours une place de plus en plus importante ; le clients font jouer la concurrence et n’hésitent plus à faire appel à une courtier en assurance.

Pour conclure, devenir courtier en assurance est une possibilité d’avenir.

Il ne vous reste donc plus qu’un seul pas à franchir pour devenir courtier en assurances :

Obtenez votre habilitation assurance (IAS niveau 1) et devenez courtier indépendant avec Babylon.fr !