Adobe Flash Player était la référence incontournable du web, des publicités interactives, des jeux en ligne, des lecteurs vidéo, des modules de formation… Cette technologie a été utilisée dans de nombreux domaines dont le E-learning, pendant plusieurs décennies où les contenus Flash étaient omniprésents.

Le début de la fin pour Adobe Flash Player

Adobe Flash Player présentait des problèmes de sécurité et de nombreux défauts lui ont été reprochés ces dernières années. Son fonctionnement nécessitaient énormément de mises à jour, était basé sur une technologie fermée et présentait une incompatibilité avec les terminaux mobiles et tablettes. Par conséquent, tous les navigateurs avaient conseillé à leurs utilisateurs de désactiver Adobe Flash sans plus tarder.

Afin de mieux comprendre son déclin, retraçons ensemble le parcours de Flash.

2007 : Apple s’oppose à l’utilisation d’Adobe Flash :

Lors de la conférence présentant le premier smartphone moderne à écran tactile, l’iPhone en 2007, Apple refusait déjà Flash qui était alors quasi standard sur les autres équipements. Par la suite, Apple annonça que le système d’exploitation mobile IOS utiliserait une alternative à Flash : HTML5.

Si Adobe voyait principalement des raisons commerciales à la décision d’Apple, l’entreprise n’eut d’autres choix que d’accepter les changements qu’engendrerait la popularité des appareils Apple. De plus en plus d’administrateurs de sites internet proposaient des versions mobiles sans contenu Flash et présentaient des vidéos et des animations au format HTML5.

2010 : Youtube adopte un nouveau format, HTML5 :

Lors de la création YouTube, Flash était incontournable comme standard du portail vidéo. Tous les utilisateurs qui souhaitaient visionner des clips en streaming dans leur navigateur web étaient obligés d’installer un plugin Flash. Tout changea en 2010 avec la décision des développeurs de YouTube d’offrir du contenu vidéo dans un format plus ouvert. Depuis 2015, tout le contenu de YouTube pouvait être visualisé avec ou sans l’aide du plugin Flash. Aujourd’hui, le lecteur Flash Player a complètement disparu de YouTube au profit du HTML5.

2015 : Apparition de la version 53 de Google chrome : 

Comme d’autres navigateurs web, Google limitait progressivement la prise en charge d’Adobe Flash Player. En septembre 2015, avec la sortie de Chrome 53, le plugin Flash était désactivé par défaut, et les utilisateurs de Chrome devaient confirmer d’un clic qu’ils voulaient lire du contenu flash. En août 2016 les développeurs de Chrome annoncèrent que les contenus Flash chargés en arrière-plan seraient également bloqués par défaut à partir de la même version. Les motifs exprimés étaient similaires au géant Apple et YouTube, lacunes en termes de sécurité et problèmes de stabilité. Pour chrome, le principal avantage significatif de ce changement était en matière de vitesse. Selon les développeurs, 90% de l’ensemble du contenu Flash du Web étaient traités en arrière-plan sans que cela apporte de valeur ajoutée pour l’utilisateur.

Depuis le 31 décembre, Adobe a cessé tout support autour de ce lecteur et les prochaines mises à jours de Windows 10 retireront tout simplement le logiciel. Un retrait étape par étape serait prévu lors de prochaines mises à jour d’ici à l’été 2021.

HTML 5 successeur désigné pour le futur des applications web.

HTML5 a non seulement le statut de standard Web ouvert mais il ne nécessite pas de plugin supplémentaire. Alors que Flash, en tant que logiciel propriétaire, est sous le contrôle d’Adobe, HTML5 a été développé de manière ouverte et indépendante au sein d’une organisation internationale. Le standard Web est ainsi accessible à tout développeur de logiciels sans aucune restriction ni condition de licence. Grâce à cette technologie, les fonctionnalités responsives sont mieux adaptées. Par conséquent, ce nouveau standard est plus ouvert et supporté par les terminaux mobiles. 

Vous avez des modules E-learning en Flash qui ne fonctionnent plus ?

Avec la fin de Flash Player, il est possible de se retrouver avec des contenus de formation qui ne fonctionnent plus. 

La disparition de Flash est l’occasion idéale pour évaluer si votre contenu est à jour et s’il est encore pertinent. HTML5 permet l’évolution de vos formations, elles deviendront alors plus sûres et seront en constante évolution. Vos modules ont peut-être eux aussi besoin d’être rénovés graphiquement afin de les moderniser. 

Babylon.fr dispose d’une équipe complète d’ingénieurs pédagogiques, de concepteurs, de graphistes et d’intégrateurs storyline qui est en capacité de convertir vos modules en HTML5. Nous pouvons donc vous aider et vous accompagner dans la migration de vos contenus de formation. Nous nous occupons donc de la conception de vos formations de A à Z : en partant de l’audit de vos contenus actuels jusqu’à la réalisation de vos modules clés en main.

N’hésitez pas à nous contacter !